Microfinance

Présentation de la Microfinance

Publication : lundi 22 mars 2010 17:13

1. Qu’est ce que la Microfinance ?

Pour beaucoup de personnes et pour le grand public en particulier, la Microfinance se confond avec le microcrédit. Elle désigne les dispositifs permettant d’offrir de très petits crédits « microcrédit » à des familles très pauvres pour les aider à conduire des activités productives ou génératrices de revenus leur permettant ainsi de développer leurs très petites entreprises.

Avec le temps et le développement de ce secteur particulier de la finance partout dans le monde, y compris dans les pays développés, la Microfinance s’est élargie pour inclure désormais une gamme de services plus large (crédit, épargne, assurance, transfert d’argent etc.) et une clientèle plus étendue également. Dans ce sens, la microfinance ne se limite plus aujourd’hui à l’octroi de microcrédit aux pauvres mais bien à la fourniture d’un ensemble de produits financiers à tous ceux qui sont exclus du système financier classique ou formel.

2 – Quelles sont les différentes catégories d’Etablissements de Microfinance ?

Les Etablissements de Microfinance sont classifiés en trois catégories :

  • les EMF de première catégorie collecte l’épargne et octroi des crédits exclusivement aux membres.

Capital minimum : non exigible.

  • Les EMF de deuxième catégorie qui elle collecte l’épargne et octroi des crédits exclusivement aux membres et aux tiers.

Société anonyme et capital minimum : 50 millions de FCFA

  • EMF de troisième catégorie: octroi des crédits aux tiers sans collecte de l’épargne.

Capital minimum : 25 millions de FCFA.

3 – Qui sont les clients de la Microfinance ?

Le client type des services de microfinance est une personne dont les revenus sont faibles et qui n’a pas accès aux institutions financières formelles faute de pouvoir remplir les conditions exigées par ces institutions (documents d’identification, garanties, dépôt minimum etc.). Il mène généralement une petite activité génératrice de revenus dans le cadre d’une petite entreprise familiale.

  • Dans les zones rurales, ce sont souvent de petits paysans ou des personnes possédant une petite activité de transformation alimentaire ou un petit commerce.
  • Dans les zones urbaines, la clientèle est plus diversifiée : petits commerçants, prestataires de services, artisans, vendeurs de rue, etc.

On les dénomme généralement sous le terme de micro-entrepreneur et la plupart de ces micro entrepreneurs travaillent dans le secteur informel ou non structuré. C’est donc aux individus qui composent ce segment de marché exclu ou mal servi par les institutions financières classiques (banques, assurances) que s’adresse la Microfinance.

4– En quoi la Microfinance aide t-elle les pauvres ?

L’expérience montre que la Microfinance peut aider les pauvres à :

  • augmenter leur revenu,
  • créer des entreprises viables,
  • sortir ainsi de la pauvreté.

5 – Quel est le rôle du gouvernement pour le développement de la Microfinance ?

Le rôle du gouvernement consiste à s’impliquer d’avantage en menant par exemple des réflexions globale avec les différents acteurs sur le développement du secteur en général (COBAC, ANEMCAM). Ces réflexions ont généralement pour objet d’aboutir à l’adoption d’une politique sectorielle :

Elles peuvent ainsi constituer à l’appui à la mise en place :

  • d’une association professionnelle (article 20 du Règlement CEMAC relatif aux conditions d’exercice et de contrôle de l’activité de la Microfinance) ;
  • de centrale de risques ;
  • de cercle de réflexion sur le cadre réglementaire et jurisprudentielle