Grands dossiers

SYGMA: Présentation

Publication : mardi 30 mars 2010 17:15

L' avènement du SYGMA (Système de gros montants automatisé) a permis au Trésor public Camerounais de faire un pas décisif vers la modernité. La centralisation des comptes en réduisant le volume des liquidités oisives dans le réseau du trésor a contribué significativement à l'amélioration de la gestion de la trésorerie de l'Etat. D'ores et déjà de nouveaux défis interpellent ce système au rang desquelles l'émission prochaine des titres publics.

L'année 1999 a vu la BEAC entreprendre une réflexion en vue de la modernisation des systèmes de paiement et de règlement en zone CEMAC. Cette réflexion s'était avérée nécessaire au regard des lacunes et de l'inadaptation du système à l'époque en vigueur face aux contraintes des économies modernes et au développement des marchés financiers. Les objectifs que les concepteurs ont assignés à la réforme sont nombreux. Sans vouloir être exhaustif, nous citerons tout de même:

- Permettre au système bancaire des six Etats de la CEMAC de se doter de moyens modernes de paiement adaptés au contexte économique et financier actuel ;

- Créer un système régional de paiement et de règlement et minimiser les risques associés à leur fonctionnement ;

- Réduire les délais de paiement et de règlement ;

- Réduire les coûts moyens des transactions bancaires ;

- Offrir aux usagers, des services bancaires rapides au moindre coût, dans les conditions de sécurité physique et juridique optimales

- Appuyer le développement des marchés financiers et le règlement rapide et sécurisé des transactions des valeurs mobilières, titres et effets ;

- Faciliter la mise en place d'une politique monétaire efficace de la BEAC etc....

Ainsi, une architecture de la réforme des systèmes de paiement et de règlement a vu le jour, a été validée et est entrée en vigueur le 2 i septembre 2007. celle-ci se Présente comme suit :

- un système net de paiement de masse par pays pour la télé compensation des chèques, virements et prélèvements, baptisé compensation interbancaire régionale et connu sous l'acronyme SYSTAC (système de télé compensation cri Afrique centrale) ;

- un système monétique interbancaire au niveau régional avec l'émergence des cartes bancaires par pays et pour la sous région

- un système de règlement brut en temps réel au niveau régional pour les opérations de gros montants et de politique monétaire, baptisé système de gros montants automatisé (en abrégé SYGMA). C'est ce dernier qui constitue l'objet de notre exposé.