Grands dossiers

Vulgarisation des services déconcentrés DGTCFM : Perception de Ngoa-Ekellé

Publication : mercredi 2 juillet 2014 10:40

 

Ces recettes sont constituées principalement :

  • de la vente des timbres fiscaux et des vignettes automobiles ;
  • des mouvements de fonds en provenance de la trésorerie générale ;
  • des recettes de l’ARMP (Agence de Régulation des Marchés Publics), relatives aux appels d’offre des marchés publics ;
  • des recettes diverses.

Les dépenses quant à elles, concernent l’acquisition du matériel de fonctionnement et la couverture des bons de caisses solde et pension à 90%. Il s’agit pour l’essentiel, des pensions de réversion pour les ayant cause ; des pensions de vieillesse pour les retraités et des pensions d’invalidité pour les militaires et les policiers.                

La perception de Ngoa-Ekellé est dirigée depuis 2011 par Iddi Oumarou, Inspecteur du Trésor. Agé de 53 ans, ce natif de Maroua, sorti de l’ENAM en 1984 comme Contrôleur du Trésor, s’est forgé une solide expérience dans le domaine de la coopération et la diplomatie à travers les différents postes de responsabilités occupés hors des frontières du Cameroun, dès l’entame de sa carrière. Il a été tour à tour Attaché Financier (percepteur) à l’Ambassade du Cameroun au Caire en Egypte (1986-1988) ; Attaché Financier (percepteur) à l’Ambassade du Cameroun à Addis Abeba en Ethiopie (1988-1992) ; Attaché Financier (percepteur) du Haut Commissaire du Cameroun à Lagos au Nigeria (1992-1999).

Le terrain national ne lui est cependant pas inconnu puisqu’il a été  Percepteur de Mendong à Yaoundé VI de 2003 à 2011, en passant par la mission spéciale de recouvrement des arriérés en Douanes dans la ville de Douala en 2002.

Rachel   NGAH

 

 

1- quel est votre plan d’action au titre de l’exercice 2014 ?

Notre plan d’action pour l’année 2014 est axé essentiellement sur l’amélioration des conditions de paiement de nos usagers et la qualité de la balance des comptes.  

Pour améliorer la qualité de service offert aux usagers les mesures suivantes ont étés prises :    

  • Ouverture de (huit) 8 guichets de distribution des bons de caisse et de 9 (neuf) sous-caisses afin de réduire au maximum le temps de passage de nos usagers dans les rangs pendant les périodes de forte affluence ;
  • Renforcement de l’opération d’assainissement de la gestion quotidienne de nos usagers ;  
  • Sécurisation des bons de caisse par la spécialisation des sous-caisses.

           Grâce au système mis en place, on peut constater avec satisfaction la diminution des risques de vol, de bousculade et de piétinement. 

 

2- En quoi consiste votre journée de travail ?

Notre quotidien consiste à encaisser les recettes provenant des produits de la vente des timbres fiscaux et des vignettes automobiles, ainsi que toutes autres recettes autorisées et à payer les dépenses de matériels (bon de commande) et de personnel (bons de caisse).

Ensuite nous confectionnons manuellement notre comptabilité journalière en passant les écritures sur les supports comptables ; puis nous saisissons systématiquement ces comptabilités dans notre application CADRE et PATRIOT et acheminons enfin toutes ces données à la Trésorerie pour apurement et centralisation. 

  

3- Quels sont les avantages et les difficultés rencontrés sur le terrain ?

L’amélioration de la qualité de service aux usagers du 3e âge constitue un avantage considérable. Les usagers sont de plus en plus satisfaits de tous les efforts qui sont déployés et manifestent chaque jour leurs encouragements.

Depuis notre arrivée à la tête de la perception, la Direction Générale du Trésor et de la Coopération Financière et Monétaire n’a pas hésité à nous soutenir en nous accordant des moyens financiers, matériels et humains pour l’amélioration du cadre de travail. Nous pouvons citer entre autres actions : la construction du mur de clôture de la perception ; la construction de deux nouvelles toilettes externes ;  l’extension du bloc de distribution par la création de quatre  nouveaux guichets ; le renforcement du système de sécurité du poste par la construction d’une deuxième porte métallique et la dotation de 20 (vingt) nouveaux bancs ainsi que l’extension des hangars pour permettre aux usagers de se mettre à l’abri des intempéries et des rayons du soleil.  C’est le lieu de dire encore merci à la hiérarchie pour toute cette sollicitude à notre endroit.

En ce qui concerne les difficultés rencontrées nous pouvons citer entre autres :

  • l’insuffisance des crédits de fonctionnement
  • l’absence d’un véhicule de service fonctionnel (l’actuel vieux  de 20 ans est sous cale) ;          
  • l’insuffisance des machines à calculer et du matériel de bureau.

 

4-Quels sont vos rapports avec les usagers ?

La construction des murs de clôture a permis de mettre nos usagers à l’ abri des faussaires et des bandits. Avec la construction des nouvelles latérites et l’augmentation du nombre des bancs ; c’est le dispositif d’accueil de nos usagers qui a été réhabilité.

L’encadrement des usagers est effectué de manière permanente et une attention particulière est réservée aux personnes malades et aux handicapés.

 

5-Quel message adressez-vous à l’ endroit de la hiérarchie ?

Tout d’abord, c’est un message de remerciement à l’endroit de la hiérarchie pour tout le soutien financier et matériel qu’elle a mis à la disposition de la perception.   

A titre de doléances, nous lançons un appel à la hiérarchie pour le renforcement de la sécurité du poste. Il serait souhaitable que certains postes comptables des grandes agglomérations telles que Yaoundé et Douala soient en permanence, gardés par les forces de l’ordre.

Enfin, la dotation de la perception d’un nouveau véhicule de service viendrait parachever le processus de modernisation et d’amélioration de notre poste comptable entamé par notre hiérarchie.

  • Percepteur_Ngoa-Ekelle_1
  • Percepteur_Ngoa-Ekelle_2
  • Percepteur_Ngoa-Ekelle_3
  • Percepteur_Ngoa-Ekelle_4