Centre INFORMATION

Richard Evina Obam, un nouveau manager à la tête de la CAA.

Publication : samedi 17 juin 2017 22:55

 

Un nouveau manager à la tête de la CAA

 

Richard Evina Obam préside aux destinées de  cette structure

 

            Le nouveau Directeur Général de la Caisse Autonome d’Amortissement a placé son action sous le signe de la continuité de la modernisation et des nouvelles perspectives visant à faire de la CAA une véritable boîte à outils, utile pour le redressement économique et pour l’émergence économique du Cameroun. Richard Evina Obam a été installé dans ses fonctions le 16 juin 2017 à l’hôtel Hilton de Yaoundé par le Ministre des Finances Alamine Ousmane Mey, en présence du Ministre de l’Economie, de la Planification et de l’Aménagement du Territoire Louis Paul Motaze, du Ministre des Travaux Publics Emmanuel Nganou Djoumessi, du Ministre de l’Enseignement Supérieur Jacques Fame Ndongo et du Ministre Délégué auprès du Ministre des Finances Elung Paul Che. 

Nommé par Décret présidentiel n° 2017/285 du 08 juin 2017,  M. Richard Evina Obam est un érudit de la fiscalité et de l’avis du Ministre des Finances, « c’est un concentré rare de connaissances, d’aptitudes et d’expériences sur un sujet dont aucun Etat ne saurait s’en passer : la fiscalité ». Il totalise une vingtaine d’années d’expérience au Ministère des Finances où  sa riche et exaltante carrière l’a conduit tour à tour aux postes d’Inspecteur Vérificateur, Chef de Cellule des Fiscalités Pétrolières et Minières à la Direction Générale des Impôts, Coordonnateur du Programme des Recettes des Mines, Eau et Energie,  Directeur des Grandes Entreprises à la Direction Générale des Impôts et Conseiller Technique du Ministre des Finances, poste qu’il occupait jusqu’à sa nomination à la tête de la CAA.  

Inspecteur Principal des Impôts, diplômé de l’Ecole Nationale d’Administration et de Magistrature (ENAM), cuvée 1997, le nouveau Directeur Général de la CAA est titulaire d’un doctorat PHD en Droit public, d’un diplôme de 3è cycle en Droits Fondamentaux et d’un Master en Administration Publique. Son « savoir-savant » a été densifié à l’Ecole Nationale d’Administration (ENA) de Paris et complété par un savoir-pratique grâce à des stages professionnels effectués au Conseil d’Etat Français, au Cabinet Francis Lefebvre et à l’Institut Français du Pétrole.   Il possède un bagage à la mesure de la feuille de route assignée par Alamine Ousmane Mey dans sa double posture de Ministre des Finances et  Président du Conseil d’Administration de la CAA: « faire de la CAA à l’intérieur ce que son siège renvoie comme message à l’extérieur. Une gestion de la dette publique camerounaise qui ne dévie point la trajectoire de viabilité et de soutenabilité sur le chemin de l’émergence à l’horizon 2035 ». 

              La nomination de M. Richard Evina Obam  intervient dans un contexte marqué par la maîtrise de la dette souveraine qui reste  au centre des très hautes prescriptions des Chefs de l’Etat de la CEMAC. L’option prise en faveur de l’émergence économique à l’horizon 2035 est irréversible, il est donc conseillé que ce processus soit accompagné d’une politique d’endettement appropriée, qui veillerait au respect de l’équilibre global des finances publiques à l’intérieur et à l’extérieur. Il revient donc à la CAA de veiller, aux côtés de la Direction Générale du Trésor et de la Coopération Financière et Monétaire, au bon fonctionnement du Comité National de la Dette Publique dont elle assure le secrétariat technique. 

Créé par Décret Présidentiel N° 85/1176 du 28 août 1985, la CAA est un établissement public dont l’objectif est de rendre le marché monétaire et financier du Cameroun fiable et sécurisant. C’est un acteur central dans l’élaboration de la politique d’endettement de l’Etat  et dans l’appréciation de la viabilité et la soutenabilité de la dette souveraine dans le cadre du Comité National de la Dette Publique. La CAA prépare le dossier technique du réaménagement de la dette bilatérale du Cameroun au Club de Paris et la restructuration de la dette bancaire et non bancaire au Club de Londres. Elle assure aussi les fonctions de Dépositaire Central de la Bourse des Valeurs de la Douala (Douala Stock Exchange). Elle procède donc, ès qualité, à la centralisation, la conservation et la circulation scripturale des valeurs mobilières tant pour les émetteurs que pour les intermédiaires teneurs de comptes. 

Né le 24 avril 1968 à Douala, marié et père de cinq enfants, M. Richard Evina Obam a les capacités requises pour relever les défis liés à ses nouvelles fonctions. Il remplace à ce poste M. Dieudonné Evou Mekou nommé au prestigieux poste de Vice-Gouverneur de la Banque des Etats de l’Afrique Centrale.

 

Rachel Ngah