La DGTCFM

Entretien avec Emmanuel EHOWE MOUSSIMA, TPG de Garoua

Publication : mardi 26 janvier 2016 13:11

 « Les délais de paiement sont de moins de 30 jours dans notre circonscription financière »

1.     Quelles sont les missions assignées à votre Poste de travail ?

Il s’agit des missions régulières assignées à toutes les circonscriptions financières et notamment la centralisation de toutes les opérations liées à l’exécution du budget en recettes et en dépenses. En tant que comptable principal, nous sommes chargés de la reddition des comptes de gestion, outils de pilotage destinés à la chambre des comptes de la cour Suprême. Nous procédons également à la coordination de tous les services comptables de la Région à travers la gestion de leurs ressources humaines et financières. Enfin nous servons de conseiller financier aux différentes structures administratives et extra administratives.

2.     Quel est votre plan d’action au titre de l’exercice 2005 ?

 

Il est conforme aux directives assignées à la DGTCFM (Direction Générale du Trésor et de la Coopération Financière et Monétaire) par le Ministre des Finances et consiste essentiellement en la simplification des procédures tant en matière de recouvrement que de paiement. Il consiste également en la réduction des délais de paiement pour les ramener à 60 jours maximum ; mais compte tenu de la fluidité du recouvrement, ce délai est bien moins de 30 jours dans notre circonscription financière.

Sur le plan purement personnel, nous produisons nos états de synthèse à temps et de manière régulière, ce qui nous a valu le prix d’excellence comptable (Epis d’or de l’Excellence Comptable) depuis 5 ans. Pour y parvenir nous avons procédé à l’informatisation des postes comptables avec l’appui des partenaires au développement. Ainsi 90% des recettes municipales sont informatisées et 75% des postes comptables du trésor le sont déjà.

 

3.     En quoi consiste votre journée de travail au quotidien ?

Après avoir revisité les opérations passées la veille, une concertation avec les fondés de pouvoirs débouche sur les orientations de la journée. En matière de paiement, les quotas à payer sont définis à la caisse ou à la banque. Les orientations sont également données à la brigade de contrôle et de vérification. En milieu de journée, nous recevons les usagers et après nous procédons à la vérification des pièces ayant fait l’objet de paiement. La journée s’achève par la lecture et la communication de la trésorerie du jour.

 

4.     Quels sont les avantages et les difficultés rencontrés sur le terrain ?

Au niveau des avantages, être comptable public est une tâche très exaltante, ce d’autant plus qu’on est au service de l’Etat et des usagers. De plus

on apprend tous les jours parce que le contenu des dossiers varie d’une personne à une autre et ceci appelle un sens de rigueur bien poussé. On réalise que La richesse d’un homme se manifeste par l’immensité et la qualité de son portefeuille en termes de relations humaines et non forcément en amassant d’énormes fortunes.

Les difficultés par contre sont communes à l’administration Camerounaise : manque de personnel, environnement de travail approximatif, crédit de fonctionnement presque inexistant, coupure intempestive et très régulière d’énergie électrique ; absence d’un groupe électrogène. De plus, la sécurité du poste n’est pas assurée par les forces de l’ordre et il existe un seul véhicule Pick- Up pour la brigade de contrôle. La connexion internet est même inexistante.

 

5.     Quels sont vos rapports avec les usagers ?

Les rapports sont cordiaux, je reçois et donne des conseils nécessaires. Les paiements se font automatiquement par programmation à l’intérieur des décades et sans intervention aucune.

 

6.     Quel message adressez-vous à l’endroit de la hiérarchie ?

Je remercie la hiérarchie pour l’initiative prise de faire connaître notre travail aux usagers de notre site web. Je voudrais demander à notre hiérarchie de penser de temps en temps aux services déconcentrés en termes d’amélioration du cadre du travail et de la mobilité du personnel. Je souhaite également que la sécurité de la trésorerie soit renforcée.

 

RACHEL NGAH

DIVCOM - MINFI